Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Recherches scientifiques : Yiyé Constant Bazié décrypte une nouvelle méthode (...)

Recherches scientifiques : Yiyé Constant Bazié décrypte une nouvelle méthode de résolution de calcul d’optimisation de distance

mardi 14 janvier 2014

Un jeune informaticien burkinabè du nom de Yiyé Constant Bazié, a proposé un théorème en sciences physique, des nouveaux nombres particuliers et s’est attaqué à l’un des problèmes mathématiques de l’histoire. Il s’agit du problème P = NP, un problème jusque-là non résolu, et considéré par de nombreux chercheurs comme un des plus importants problèmes du domaine. Le jeudi 4 septembre 2014, le chercheur a présenté un travail de recherche dans lequel il propose une solution à ce problème à travers une nouvelle méthode.

Recherches scientifiques : Yiyé Constant Bazié décrypte une nouvelle méthode de résolution de calcul d’optimisation de distance

Le problème P = NP est un problème non résolu en mathématiques et particulièrement en informatique théorique, et est considéré par de nombreux chercheurs comme un des plus importants problèmes du domaine. L’Institut de mathématiques Clay a inclus ce problème dans sa liste des 7 problèmes du prix du millénaire, et même promis une récompense financière à quiconque sera en mesure de prouver P = NP ou P ≠ NP.

Ce problème est également le troisième problème de Smale. C’est ce défis que le jeune chercheur burkinabè a tenté de relevé. M. Bazié a présenté les fruits de ses recherches le jeudi dernier au siège du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) à ses aînés et à ses proches avant qu’il ne soit soumis à l’appréciation de la communauté scientifique. « A ce jour je pense comme une minorité de grands chercheurs que N=NP. J’ai fait une proposition de démonstration ce matin. On va attendre à ce que ceux qui s’y connaisse se prononcent » a-t-il souligné au sortir d’un exposé sur le sujet.

Selon l’analyste programmeur, Pour simplifier la méthode, elle consiste à une projection des points sur un cercle qui circonscrit les points en opérant par une rotation des points concernés. (Voir figure pour dix points.) Pour un nombre plus élevé de points une technique de séparation en sous-groupes permettrait d’avoir des résultats probant en temps raisonnables. La méthode des « figures intelligentes » qu’il utilise pour résoudre le problème est nouvelle et son expertise pourrait s’avérer utile dans certains domaines de la recherche.

Le chercheur a martelé que cette méthode de calcul a de nombreux avantages pour des domaine variés allant de la production industrielle, du transport et de la logistique.. « Cette méthode si elle est confirmée juste, permettra par exemple aux entreprises qui livrent des produits à leurs clients d’être plus efficaces sur le terrain en optimisant les distances à parcourir, le temps de déplacement et par la même occasion les coûts liés à la production et au transport » a-t-il expliqué. A l’encore, les industries de production qui utilisent dans leurs chaines des robots pourront aussi se l’approprier pour augmenter leur productivité. Il a par ailleurs ajouté que les utilisateurs pourront, sur la base de ce travail, mettre en place des logiciels qui seront plus ou moins rapides.

Pour l’heure, le jeune chercheur dit soumettre son travail à l’appréciation de la communauté scientifique afin de l’améliorer. « Aujourd’hui je suis content qu’au niveau du Burkina quelqu’un puisse proposer une solution à un problème qui est connu pour être parmi les plus difficiles dans le domaine des mathématiques. C’est déjà une fierté en attendant que les experts eux même s’y prononcent .Comme il aura des implications dans le domaine des transports et de la logistique je pense les gens pourront être intéressés » a-t-il dit.

Outre ce travail, M. Bazié a présenté au public deux autres recherches. Il s’agit de la mise en place d’une loi universelle permettant de calculer les vitesses, et les temps de collisions. « Considérant deux mobiles M1 avec une vitesse v1 et M2 avec une vitesse v2 distant de S0, si M1 se confond à M2 au point R quand M2 à parcourut F, alors V1 x F = V2 x (S+F) » a-t-il dit.Cette égalité s’exprime en m2/s quand il s’agit de vitesses et en m2/s2 quand il s’agit d’accélérations. Il a aussi découvert de nombres nouveaux en mathématiques avec une certaine particularité s’apparentant à une variante de la division euclidienne a aussi été présentée.

.Namazé Dramane TRAORE (Dramtra85@gmail.com)
AIB

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ouagadougou
Poussière, Humididté : 25%
Max : °C
Min : °C

23°C
Poussière
Mercredi
Soleil et nuages épars
20|37°C
Jeudi
Soleil voilé
19|37°C
Vendredi
Soleil
19|37°C
Samedi
Soleil
19|37°C
Dimanche
Soleil voilé
20|37°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter